L’innovation de rupture, un levier efficace de transformation

L’innovation de rupture, un levier efficace de transformation

Le 12 juin dernier, les membres du Club des partenaires IT se sont retrouvés pour échanger une dernière fois avant l’été. Une rencontre sous le signe de l’innovation, de quoi mettre à profit la pause estivale autour de quelques idées « disruptives » pour nos dirigeants IT.

L’innovation de rupture est accessible à tous. Nos membres la considèrent comme « inévitable » et présente dans leur quotidien.

L’exécuter, c’est savoir interpréter correctement les besoins de ses clients en constante évolution. Pour cela, il faut être prêt à bouger les lignes et sortir des codes, allant parfois jusqu’à remettre en cause sa culture d’entreprise.L’objectif est alors d’universaliser le besoin des consommateurs, tout en se différenciant de ses concurrents.

L’innovation est avant tout liée au tempérament et aux Hommes. Elle doit être acceptée par l’ensemble de l ‘entreprise. De plus en plus de managements gravitent autour d’espaces et temps de liberté, afin de donner aux collaborateurs la possibilité de « créer ». Il faut savoir qu’une innovation portée par son interne n’en n’aura que plus de valeur.

 

Les témoignages de nos intervenants :

       

 

 

 

                                                                                                                                                        

Jean-François Gallouïn, Fondateur de Natsystem qui dirige les incubateurs de Paris et intervenant ESSEC & Centrale

« En France, la puissance publique aborde l’innovation sous l’angle de la « techno push ». Sous la forme de pôles de compétitivité, incubateurs, investisseurs… L’idée étant : Comment encourager mon tissu économique à produire l’innovation ? »

                                                                                                                                                       

Fiamma Ferrero, Directrice du développement stratégique, Econocom

« Pour faire de l’innovation en entreprise, il faut que les individus innovent de façon individuelle et prennent des initiatives. Pour cela, nos collaborateurs et partenaires, sont encouragés et peuvent nous soumettre de nouvelles idées, de nouvelles structures, voire même des plans de création d’entreprise… »

                                                                                                                                                        

Bernard Ourghanlian, Directeur Technique et Sécurité, Microsoft

« On ne le fait pas assez souvent, mais il faut savoir prendre le risque de se mettre dans une phase de déséquilibre pour innover. Le Cloud est un moyen de remise en cause extrêmement efficace pour les entreprises comme nous. »

                                                                                                                                                        

Pierre Barnabé, Directeur Executif, SFR Business Team

« Il faut permettre une certaine forme d’autonomie, voire même de bouleversements, dans les grandes entreprises. Intégrer l’innovation, c’est tolérer des « poches » de chaos et de libération. Dans cette liberté d’échange totale, il faut en contenir les débordements et les dépassements. »

                                                                                                                                                        

Laurent Faucon, Président de Klee Performance

« En consulting, les 3 axes sur lesquels on attend une vraie rupture sur les modes de fonctionnement sont l’optimisation de la production des données, la consolidation budgétaire et la sécurisation des accès en dehors de l’entreprise. »

                                                                                                                                                        

Bruno Rostand, Directeur de l’innovation au sein de Polytechnique

« Notre motivation provient de la place centrale que nous accordons à l’innovation dans la compétitivité de notre économie Française. Nos objectifs spécifiques sont de former des innovateurs et des entrepreneurs, de développer des partenariats industriels, des transferts de technologies et des créations de startups par nos étudiants et chercheurs. L’innovation c’est avant tout de l’entreprenariat, et par nature des choses assez transverses, qui touchent des activités diverses. »

 

DSC_00065
dsc_0005
dsc_0009
dsc_0011
dsc_0014
dsc_0017
dsc_0018
dsc_0019
dsc_0020
dsc_0028
dsc_0033
dsc_0040
dsc_0043
dsc_0044
dsc_0049
dsc_0050
dsc_0051
dsc_0052
dsc_0053
dsc_0054
dsc_0055
dsc_0057
dsc_0058
dsc_0059
dsc_0060
dsc_0061
dsc_0062
dsc_0063
dsc_0064
dsc_0065
dsc_0066
dsc_0067
dsc_0068
dsc_0069
dsc_0071
dsc_0074
dsc_0077
dsc_0078
dsc_0079
dsc_0080
dsc_0081
dsc_0084
dsc_0085
dsc_0086
dsc_0087
dsc_0088
dsc_0089
dsc_0090
dsc_0091
dsc_0092
dsc_0094
dsc_0095
dsc_0096
dsc_0097
dsc_0098
dsc_0101
dsc_0104
dsc_0106
dsc_0112

  • Jean-François Gallouin
    Fondateur de Natsystem qui dirige les incubateurs de Paris et intervenant ESSEC & Centrale

  • Fiamma Ferrero
    Directrice du développement stratégique, Econocom

  • Bernard Ourghanlian
    Directeur Technique et Sécurité, Microsoft

  • Pierre Barnabé
    Directeur Executif, SFR Business Team

  • Laurent Faucon
    Président de Klee Performance

  • Bruno Rostand
    Directeur de l’innovation au sein de Polytechnique
2018-08-09T00:25:23+00:00