Quand la technologie n’est plus le sujet… comment démontrer la valeur de l’IT ?

Quand la technologie n’est plus le sujet… comment démontrer la valeur de l’IT ?

« Quand la technologie n’est plus le sujet… comment démontrer la valeur de l’IT ? ».

C’est cette vaste question qui a été débattue dans la soirée du mercredi 10 octobre, lors du dîner d’automne du Club des Partenaires IT. Dans les salons de SwissLife Banque Privée, partenaire de l’évènement, nos invités ont donc apportés leur vision sur la situation actuelle : usages, valeur, changement d’interlocuteurs, place de la technique…

Si l’économie est beaucoup plus morose en cette fin d’année qu’elle n’avait pu le laisser présager au premier semestre, les opportunités d’évolution et de transformation n’en sont que plus importantes. Les bouleversements que connait la chaîne de valeur des services informatiques sont intimement liés avec le rôle de plus en plus important que les directions métiers prennent dans l’achat IT.

Nos intervenants ont donc fait tour à tour valoir la pertinence de business models capables d’accompagner les nouveaux comportements et usages métiers, de faciliter l’accès aux marchés, d’exploiter au mieux les aspects collaboratifs… bref de s’adapter aux nouveaux enjeux très pressants. Ils ont également rappelé que notre sujet du soir, volontairement provocateur, ne devait pas faire oublier que l’innovation avait une place primordiale à tenir dans cette dynamique et qu’elle n’était pas possible sans technologie.

Au XIXe siècle, l’électricité  » innovation technique majeure  » – a fini par totalement disparaitre derrière les usages qu’elle avait permis. La « puissance numérique », fondamentalement technologique, est en train de suivre le même chemin.

Aux entreprises d’ouvrir la voie.

 

Un dîner riche grâce aux interventions de nos invités :

 Didier Krainc, Directeur Général, IDC France

« Quelle est la tendance du marché IT en cette fin 2012 ?  Tout le monde se demande naturellement où nous allons, dans un contexte complexe. Pour le début d’année, nous avions des prévisions de croissance moyenne située aux alentours de 1%. Nous avons été agréablement surpris sur le premier semestre. »

                                                                                                                                                          

Daniel Mathien, Directeur Général Adjoint ventes et services, Arrow Ecs 

« Notre métier va changer, car le produit s’efface au profit de l’usage. C’est à nous d’apporter une nouvelle valeur qui ne va plus être de la distribution de produits, mais bien de services. En proposant ArrowSphere, une plateforme d’agrégation et d’e-commerce personnalisable, nous souhaitons développer une nouvelle forme d’usage, qui n’est plus de créer un SI et des composantes technologiques, mais bien de créer un SI reposant sur les services.

                                                                                                                                                           

Jean-Charles Deconninck, Président, Generix Group

« Quels que soient les acteurs économiques que nous soyons ou que sont nos clients, il y a une réelle nécessité à interférer avec de très nombreux acteurs pour générer de la valeur. La valeur que l’on perçoit est de plus en plus une valeur d’usage et de moins en moins la seule valeur d’acquisition. Nos sociétés sont en train de changer fondamentalement par rapport à ce que nous apportons comme valeur et surtout « comment » nous l’apportons. Je pense qu’aujourd’hui, à l’ère de la révolution numérique, l’usage recoupe le positionnement d’un individu ou d’une société, qu’il induit vis-à-vis de son écosystème. »

                                                                                                                                                          

Matthieu Hug, Président, RunMyProcess

« Quand j’ai reçu le sujet de cette soirée…j’ai tout de suite réagit vivement disant qu’il ne faut pas écrire des choses pareilles ! Je ne suis pas du tout d’accord ! Est-ce que la technologie n’est vraiment plus le sujet ? Nous vivons dans le monde de Facebook. Il y a quelques jours, un bruit a couru que des messages privés de ce réseau social avait été rendus publics et dans la journée, son Directeur Général en France a été convoqué au ministère. Alors si ! Je pense que la technologie est bien au cœur du sujet justement.

 

dsc_0001
dsc_0012
dsc_0013
dsc_0016
dsc_0018
dsc_0020
dsc_0028
dsc_0031
dsc_0033
dsc_0039
dsc_0041
dsc_0042
dsc_0044
dsc_0056
dsc_0057
dsc_0059
dsc_0061
dsc_0067
dsc_0070
dsc_0072
dsc_0080
dsc_0083
dsc_0096
dsc_0097
dsc_0098
dsc_0104
dsc_0110
dsc_0112
dsc_0113
dsc_0118
dsc_0119
dsc_0120
dsc_0121
dsc_0125
dsc_0155
dsc_0159
dsc_0163
dsc_0166
dsc_00451
dsc_00781
dsc_00841
dsc_01031
dsc_01151
dsc_01311
dsc_01481

  • Daniel Mathien
    Directeur Général Adjoint ventes et services, Arrow ECS

  • Jean-Charles Deconninck
    Président Generix Group

  • Matthieu Hug
    Fondateur et Président, RunMyProcess
2018-08-08T23:57:51+00:00