L’entreprise plateforme : le modèle d’entreprise à l’ère de la data

SwissLife Banque privée a accueilli mercredi 4 octobre un nouveau dîner du Club des Partenaires IT dédié à l’entreprise plateforme. Cette pratique sur le web touche tous les secteurs d’activité et offre des perspectives de business, mais elle implique aussi une transformation de l’entreprise. Qu’est-ce qu’une entreprise plateforme ? Comment s’y retrouver entre services et technologies ? Quelles nouvelles formes de partenariats et d’alliances cela entraîne-t-il ? Pour répondre à ces questions, trois intervenants ont exposé leur avis en introduction, présentant les avantages de la plateforme et la manière dont cela influe sur leur business.

SFO_0158
SFO_0168
SFO_0170
SFO_0175
SFO_0179
SFO_0184
SFO_0189
SFO_0193
SFO_0194
SFO_0195

————————————————————————————————————————————-

Sebastien VugierSébastien Vugier, VP en charge de l’animation d’Axway

« L’entreprise plateforme a trois avantages qui la rendent indispensable : elle permet en premier lieu d’expérimenter des business-modèles orientés par la donnée.  Par la collecte et l’analyse de cette dernière, la plateforme permet d’être en adéquation avec les besoins des clients et de créer ainsi de la valeur pour l’entreprise. Par ailleurs, les professionnels peuvent monétiser leurs data. Dans le monde digital, de nombreux asset sont à valoriser. Grâce aux API, les données sont consommées rapidement et adossées à un modèle économique. Enfin, la productivité d’une société est améliorée car la plateforme donne accès à un tableau de bord en temps réel, qui est au service des objectifs opérationnels. Pour donner un exemple, le rôle d’une banque est de travailler sur des moments de vie de ses clients. Seule une plateforme lui permet de détecter en temps réel un changement, tel un déménagement. Avec cette connaissance, elle va mieux répondre aux besoins en personnalisant ses services. »

Bertrand MassonBertrand Masson, CEO de Moskitos

« Se transformer en plateforme implique de modifier son système d’information pour le doter de deux caractéristiques : le self-service et l’interaction avec les acteurs extérieurs. Si ce changement était aussi simple, nos vies auraient déjà changé. Or, les entreprises sont réticentes à effectuer cette transformation, à s’ouvrir et à travailler sur les API. Elles attendent que des concurrents le fassent pour s’y intéresser. Cette manière de faire est pourtant nécessaire, il faut accepter de changer nos réflexes et de chercher de la valeur dans ce que d’autres font. Les API ne doivent plus être perçues comme une menace mais comme un produit offrant de nouveaux débouchés. L’Oréal par exemple l’a compris : le groupe de produits cosmétiques a été capable d’installer des usines dans ses points de vente pour élaborer des fonds de teint à la couleur de la peau de la cliente. Cela a permis d’augmenter le panier moyen de 20%, sans API et dans une usine traditionnelle, cela n’aurait jamais été possible. »

Yanis Kiansky

Yannis Kiansky, PDG d’Allocab

« La data est au cœur de mon entreprise de VTC car pour survivre à un géant comme Uber, il faut se démarquer. La seule manière d’y arriver est de connaître où seront les chauffeurs et la demande. Etre une plateforme nous permet ainsi de manipuler des données d’espace et de temps, en temps réel et de manière prévisionnelle. Nous pouvons voir ce qui se passe de façon à optimiser la charge des véhicules et de leur faire emprunter les routes les plus pertinentes. Nous avons grâce à cela conclu des contrats avec de grandes sociétés comme la SNCF, Bouygues ou Dior. On essaie de se réinventer comme une solution de mobilité de demain car j’estime que l’interopérabilité sera bientôt la règle. Les habitants ne possèderont plus de voiture, ils voudront jongler entre différents services de transport. Si aujourd’hui deux solutions sont disponibles – les transports en commun et le transport privé – à l’avenir les deux ne feront qu’un. »

————————————————————————————————————————————-

Prochain rendez-vous le mercredi 6 décembre pour la soirée de fin d’année.

Le Club des Partenaires IT.